Sauvons le CRMHB : interview de Stéphane CLEMENCEAU

Le 4 novembre 2020, les dirigeants de la Ligue Nationale de Handball décident majoritairement de maintenir les journées des championnats de Starligue et de Proligue malgré les mesures de huis clos imposées par la crise sanitaire. Une décision lourde de conséquences pour les clubs notamment sur le plan économique. La situation sanitaire ne s’améliorant pas, ce qui devait ne durer que quelques semaines se poursuit et plonge chaque jour un peu plus le Cesson Rennes Métropole Handball dans l’incertitude et les doutes.

Le point avec Stéphane Clémenceau, Président du Cesson Rennes Métropole HB.

Crédit : Philippe RIOU

“Il faut que cette saison soit gelée !”

Stéphane CLEMENCEAU, Président CRMHB

En fin d’année 2020, lors d’une conférence de presse, vous lanciez la campagne “Sauvons le Cesson Rennes Métropole Handball”, peux-tu nous rappeler le contexte de ce cri d’alerte ?

Début novembre, les trente clubs professionnels de Starligue et de Proligue ont majoritairement choisi de poursuivre le championnat malgré le huis clos imposé par la crise sanitaire. Je m’étais abstenu lors de ce vote car je pars du principe que lorsqu’on vote contre, c’est que l’on a une meilleure solution à proposer… et ce n’était pas le cas. Conscients néanmoins de la situation dans laquelle nous allions être plongés, nous avons immédiatement mesuré les incidences économiques et décidé d’agir sans attendre. A la différence d’autres clubs, notre modèle économique est en effet basé à près de 80% sur des financements privés : partenariat, billetterie et hospitalités. Le calcul est relativement simple, nous ne pouvons boucler le budget dans ces conditions et nous risquons le dépôt de bilan si nous ne trouvons pas des solutions concrètes. Nous avons donc travaillé très vite pour être capables de présenter en conférence de presse un plan de sauvetage du club : “Sauvons le Cesson Rennes Métropole HB”.

Crédit : Philippe RIOU

Quelles sont les différentes actions de ce plan de sauvetage présentées lors de la conférence de presse ?

Lors de cette conférence à la Glaz Arena, nous avons d’abord rappelé comment fonctionne un club professionnel et comment est construit son budget. Nous voulions expliquer simplement la situation, en toute transparence, pour alerter des risques réels de voir disparaître le club avant la fin de la saison. Nous voulions tirer la sonnette d’alarme suffisamment tôt pour trouver des solutions. Je dis bien “des” solutions car il ne peut y avoir une réponse unique pour parvenir à équilibrer le budget cette saison. Le plan de sauvetage que nous avons imaginé doit en effet s’appuyer sur trois leviers.

En premier lieu, il nous faut garder la confiance de nos partenaires et abonnés qui sont la première source de recette du club. Nous avons ensuite besoin d’une aide exceptionnelle des collectivités : la ville de Cesson-Sévigné, Rennes Métropole, le Conseil Départemental et la Région Bretagne. Et nous comptons enfin sur la solidarité des sympathisants du club, des handballeurs bretons et du grand public à travers une campagne de crowdfunding.

Crédit : Philippe RIOU

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Les matchs à huis clos ne devaient pas durer et nous ne ferons finalement que 3 matchs sur 15 devant notre public à la Glaz Arena ! Le ciel ne s’est donc pas vraiment éclairci… Côté abonnés et partenaires, nous comptons sur leur confiance, leur compréhension et leur fidélité, mais il leur manque tout de même 12/15ème de la prestation ! Nous avons quelques idées pour compenser une partie des prestations et nous faisons du cas par cas avec tous nos partenaires que nous avons la chance de bien connaître. Nous devrons avoir des gestes forts pour les convaincre de poursuivre l’aventure. Nous avons également rencontré les quatre collectivités et attendons des retours sur nos demandes d’accompagnement. Enfin la campagne de crowdfunding se poursuit et je remercie sincèrement tous les soutiens que nous recevons. Nous avons dévoilé notre nouveau maillot sur lequel figure le nom des généreux donateurs. Les trois leviers sont donc bien actionnés, nous nous investissons sans compter… mais nous sommes toujours en danger ! Le Cesson Rennes Métropole HB n’est pas sauvé !

Dans quel état d’esprit êtes-vous, les dirigeants, le staff, les joueurs ?

Nous restons déterminés et pensons sincèrement que nous allons y arriver. Il faut y croire pour continuer à avancer chaque jour. Nous rêvons aussi de reprendre normalement en septembre prochain. Mais je ne peux pas vous cacher qu’il est difficile de gérer cette situation. C’est un travail quotidien et cette incertitude ne nous aide pas à nous projeter. Or, nous devons déjà préparer la saison prochaine sans savoir si nous serons toujours là. Pour l’équipe, ils font au mieux, ils travaillent. Mais les matchs à huis clos ressemblent à des matchs d’entraînement. Il est plus difficile de se surpasser, d’aller accrocher un match nul ou une victoire d’un but dans les matchs au coude à coude. Les rencontres manquent d’émotion. Je pense que le niveau de jeu global est d’ailleurs moins bon que les saisons précédentes. Mais je vous rassure, les joueurs et le staff sont pleinement mobilisés !

Crédit : Philippe RIOU

Comment envisagez-vous la suite de la saison et la préparation de la saison prochaine ?

Je vais être clair, la situation est simple selon moi : il faut que cette saison soit gelée ! La priorité est de sauvegarder l’économie des clubs. Pour ça, il faut assurer aux 16 clubs de Lidl Starligue qu’ils évolueront à ce niveau de jeu la saison prochaine. C’est capital pour se projeter, pour construire un groupe et pour fidéliser abonnés et partenaires qui n’ont pas eu de spectacle cette année. Il faut bien sûr que deux équipes de Proligue accèdent à la première division et donc, pour une saison, avoir un championnat à 18 équipes. En bundesliga, ils sont 20. Exceptionnellement, nous pouvons faire une saison à 18. Nous avons besoin de cette décision au plus vite pour préparer sereinement l’avenir. La saison est chaotique, exceptionnelle, elle manque d’équité sportive : elle ne peut pas détruire des années de travail pour Cesson ou pour d’autres équipes. Dans tous les cas, comptez sur les irréductibles cessonnais pour réaliser une belle fin de championnat !

Dernières actualités

#HBZH L’ACTU EN DIRECT